Des jeunes, des moins jeunes qui, au-delà des appartenances syndicales, des opinions partisanes, ont souhaité lancer une alerte : il est temps d’oser défendre l’agriculture.
Ils souhaitent porter cet appel simple aussi loin que possible ; c’est la raison pour laquelle ils ont souhaité créer une campagne de communication marquante, différente, décalée, qui interpelle le grand public.
Bien souvent, qui dit campagne de communication agricole dit photos du travail des agriculteurs, des éleveurs, des acteurs agricoles, en situation.

Ici, volontairement, il n’y a pas d’image. Il y a des mots. Car ce sont bien les mots qui choquent, qui condamnent, qui caricaturent trop souvent et trop vite le travail du monde agricole. Qui font passer les agriculteurs pour ce qu’ils ne sont pas. Qui font la virulence et la viralité de l’agribashing ambiant.
Nous avons souhaité dire que nous osons revendiquer qui nous sommes, et ce que nous faisons. Que c’est précisément parce que nous osons faire et bien faire notre métier que nous sommes critiqués. Que la parole est facile ; mais que peu de ceux qui parlent, qui tweetent, se sont donnés la peine de passer une journée dans les champs, dans les élevages, dans les fermes à nos côtés.
Nous avons donc entrepris de lancer cette campagne pour rassembler largement toutes celles et tous ceux qui veulent défendre l’agriculture et celles et ceux qui la font vivre. C’est la raison pour laquelle chacun, citoyen, consommateur, amoureux du terroir, du territoire, acteur du monde agricole ou non, est invité à nous rejoindre.

Nous ne demandons rien d’autre
qu’un partage de nos valeurs.
Parce que ce n’est pas qu’un symbole :
c’est l’essentiel.

Nous devons être plus nombreux
à promouvoir, à expliquer qu’à critiquer,
pour que notre voix soit entendue.
Alors soyez nombreux à rejoindre
la communauté, et à utiliser,
sur vos réseaux sociaux notamment,
le hashtag #agriloving

Pour celles et ceux qui veulent aller plus loin, vous pouvez porter nos couleurs ; ça se passe par ici :

Portez nos couleurs !